Hommage à José Vázquez : Rappels et complément d’informations

Hommage à José Vázquez : Rappels et complément d’informations

Madame, Monsieur, chers amis des Festes de Thalie et de Orpheon,

Comme vous le savez, c’est dans un mois que nous rendrons hommage à José Vázquez lors d’un dîner-concert informel, le 30 avril, dans la salle polyvalente de Thoiry.

Pour préparer ce concert, un petit stage se déroulera dans l’école de Thoiry du 28 au 30 avril. Vous y êtes également conviés!

Si le nombre de participants est suffisant, le violoncelliste et gambiste Christophe Coin nous fera l’honneur de participer à la journée du 29 avril. Il proposera une master classe précédée d’une conférence sur un manuscrit récemment découvert, le manuscrit « Villeneuve », qui éclaire d’un jour nouveau l’interprétation de l’œuvre de viole de Marin Marais grâce à des annotations jusqu’ici inconnues.

Nous sommes donc d’autant plus impatients de recevoir vos inscriptions pour cet événement !

Nous vous rappelons que toutes les informations concernant cet hommage sont rassemblées sur la page de notre site : https://musiquebaroque.festesdethalie.org/soiree-concert-et-stage-en-hommage-a-jose-vazquez/

  • informations pratiques
  • programme et horaires
  • tarifs
  • inscriptions

La plateforme de Helloasso accepte votre participation financière par carte bancaire et nous mettrons aussi une corbeille à votre disposition lors du stage et de la soirée musicale.

Que vous soyez intéressé en tant que musicien ou simple auditeur, nous vous remercions par avance de vous inscrire au plus vite, pour nous permettre de trouver les hébergements nécessaires, de prévoir l’organisation définitive, et de vous mettre au besoin en relation avec les musiciens qui devront adapter le programme musical en fonction du niveau et du nombre des participants.

Si vous ne pouvez participer, mais souhaitez néanmoins nous aider à défrayer les musiciens qui viendront de très loin pour cet hommage, nous vous remercions par avance pour vos dons via le formulaire de Helloasso …

Nous remercions aussi les thoirysiens pour leurs propositions d’hébergement ! 

…  et si vous êtes déjà inscrit, désolée pour cette relance (transmettez-la !) 

À bientôt !

Musicalement Vôtre

Claudine Salomon-Moutot,

Présidente de l’ Association Les Festes de Thalie

Hommage à José Vázquez : Rappels et complément d’informations

Recherche d’hébergements

Chers amis et voisins,
Comme vous l’avez lu dans le dernier bulletin municipal et le flash info du 8 février, l’Association les Festes de Thalie organise une soirée musicale le 30 avril prochain à Thoiry pour rendre hommage à José Vázquez, mort de la Covid l’année dernière.
Depuis 2001, l’association l’invitait en effet chaque année à Thoiry avec d’autres musiciens de niveau international pour un stage et des concerts de musique baroque comme vous pouvez le voir sur notre site, à partir de la page : https://thoiry.festesdethalie.org/les-concerts-a-thoiry/
C’est pourquoi ses amis ont souhaité lui rendre hommage dans notre village.
Pour préparer cette soirée musicale, stage et répétitions auront lieu dans l’école de Thoiry du 28 au 30 avril.
Certains de ses amis musiciens viendront de très loin (Mexique, Australie, …) d’autres de plusieurs pays d’Europe ou de diverses régions de France, la plupart non motorisés !
C’est pourquoi j’ai déjà sollicité votre aide pour les héberger, sans savoir encore à ce jour combien seront présents.
Certains d’entre vous m’ont déjà proposé quelques lits. Je les en remercie à nouveau ici et les mettrai en relation avec les intéressés dès que possible.
Toutes les informations concernant cet événement sont visibles sur notre site Internet, à partir de la page : https://musiquebaroque.festesdethalie.org/soiree-concert-et-stage-en-hommage-a-jose-vazquez/ régulièrement mise à jour.
Espérant votre venue et de nouvelles réponses positives, je vous souhaite le meilleur en ces temps difficiles.
La nouvelle révolution des vaccins

La nouvelle révolution des vaccins

cliquez dans l’image pour agrandir et défiler le diaporama

Hors-série Pour la Science n°113 – novembre – décembre 2021 (papier)

La nouvelle révolution des vaccins

Tout a commencé par Blossom! C´est la vache qui a transmis sa maladie, la vaccine, à une femme, Sarah Nelmes, dont le contenu des pustules a ensuite été inoculé à un jeune garçon, James Phipps. C´était le 14 mai 1796, et en procédant de la sorte le médecin britannique Edward Jenner théorisait la vaccination. Ainsi, à partir d´une maladie, on en soignait une autre, en l´occurence la variole.

Plus de deux cents plus tard, rien n´a changé, ou presque. Eduquer l´organisme à se défendre contre un agent pathogène grâce à une version plus ou moins proche et surtout moins virulente de celui-ci ou un de ses composants.

Cliquez ici pour en lire plus et visionner le diaporama complet en plein écran:

Pour la Science

Commentaire très intéressant lu sur Facebook 

Il n’y a pas vraiment de dilemme… ce numéro de « pour la science » est excellent, écrit par des scientifiques et non des journalistes. Quant à la campagne antivax , elle est orchestrée par les labos pharmaceutiques !

Je suis certainement complotiste, mais regardons simplement à qui le « crime » profite. Il y a 4 éléments:
1. la technologie des vaccins de synthèse permet d’obtenir, à maladie égale, des vaccins entre 5 et 10 fois plus efficaces que les vaccins classiques à virus génétiquement modifiés et avec un taux d’effets secondaires immensément plus faible (environ 20 fois). Ceci met en danger les filières classiques de fabrication de vaccins toutes maladies infectieuses confondues (que ce soit pour la diphtérie, le tétanos ou tout le reste) et donc les ventes des labos qui n’ont pas accès à la technologie des vaccins de synthèse (dits « à ARNm » mais qui ne contiennent en réalité pas d’ARNm mais une molécule qui lui ressemble)
2. Les vaccins de synthèse contre le covid sont une application des recherches de Katalin Kariko (fondatrice de Bio-ntech) sur de futurs (imminents) vaccins « sur mesure » contre de nombreux cancers. Or une chimio qui dure 15 ans rapporte bien plus aux labos qu’un vaccin en 2 ou 3 injections: les chimiothérapies anticancéreuses (qui donnent plus de longues survies médicalement lourdes que de guérisons) sont très profitables
3. revenant au covid, les tests coûtent plus cher et donc rapportent plus que les vaccins
4. (un point probablement accessoire) les vaccins de synthèse sont produits directement par des « imprimantes chimiques » sans faire appel à des cultures cellulaires et donc risquent de faire perdre un débouché au commerce de tissus foetaux humains.
J’ai moi-mêrme travaillé dans la recherche biomédicale et j’ai appris « the hard way » la réaction violente de certaines institutions de l’industrie biomédicale face au risque d’une avancée technologique qui permettrait de faire faire des économies à la « Sécu ». Le trou de la Sécu n’est pas perdu pour tout le monde.